· 

Un mois - un livre N°7

En ce mois de rentrée scolaire j'ai le plaisir de revenir sur un de mes coups de cœur : "Chagrin d'école" de Daniel Pennac.

 

Sorti en 2007 ce livre est définitivement intemporel et trouve toujours écho auprès des "décrochés" scolaires, parents de "décrochés" et professeurs.

 

C'est un magnifique coup de loupe sur un sujet qui ne change pas malgré une société et une école en mutation perpétuelle, celui de la douleur partagée du cancre, des parents et des professeurs. Une immersion illustrée de souvenirs et de réflexions sur l’interaction de ces chagrins d’école. 

 

Extrait : « Donc, j’étais un mauvais élève. Chaque soir de mon enfance, je rentrais à la maison poursuivi par l’école. Mes carnets disaient la réprobation de mes maîtres. Quand je n’étais pas le dernier de ma classe, c’est que j’en étais l’avant-dernier. (Champagne !) Fermé à l’arithmétique d’abord, aux mathématiques ensuite, profondément dysorthographique, rétif à la mémorisation des dates et à la localisation des lieux géographiques, inapte à l’apprentissage des langues étrangères, réputé paresseux (leçons non apprises, travail non fait), je rapportais à la maison des résultats pitoyables que ne rachetaient ni la musique, ni le sport, ni d’ailleurs aucune activité parascolaire. » 

 

Daniel Pennac nous livre avec humour et tendresse ses tranches de vie, mais aussi ses réflexions sur la pédagogie et les dysfonctionnements de l’institution scolaire. Il aborde tour à tour la douleur d’être cancre, le sentiment d’exclusion, l'inquiétude de sa mère, la bienveillance "résignée" de son père, la soif d’apprendre et l’amour de l’enseignement.

 

Merci Monsieur Pennac !

   

Pour aller plus loin ou juste pour le plaisir :  

Écrire commentaire

Commentaires: 0